Chercher  
Fédération Alpyfort
Fédération Alpyfort
http://fortiff.be/alpy
http://fortiff.be/alpy

Accueil
   Statuts de l'association Alpyfort
   Buts de la fédération Alpyfort
   Bulletins
   Lettres semestrielles
   Galerie de photos
   Sorties d'automne
   Colloques
   Publications en vente
   Bulletin d'adhésion
   Convocations
   Assemblées
   Activités diverses et ponctuelles
   Sentinelles des Alpes

[s1]           

Compte-rendu des réunions itinéraires
Sentinelles des Alpes

Objet : Validation du référentiel et mise en place d’itinéraires routiers, dans un premier temps, pour relier les forts du réseau

Participants :
8 novembre 2010 –St Michel de Maurienne (73)

BOHAN Denis (SIFORT)
COMMUNAL Daniel (SIFORT)
DANJOU Manu (GTA)
NORAZ Yannick (Comm. de communes Valloire Galibier)
PONZIO Giorgio (ASSAM Musée Fort de Bramafam)
PORTAZ Vanessa (CIPF Redoute Marie Thérèse)
RASSENEUR Diane (GTA)
RETORNAZ Alberte (Commune de Valloire)
VIALARD Dominique (Bergers de Pierre - Bourg St Maurice)

18 novembre 2010 – Puget Théniers (06)
CALVIANI Thierry (Office de tourisme intercommunal Provence Val d’Azur)
DANJOU Manu (GTA)
ICARDO Laurent (Les amis de l’ouvrage de Rimplas- Sfamtour)
LAURENT Nathalie (Service Tourisme du CG 06)
OSCHÉ Isabelle (ADTBR)
PONCIN Jacques (E O III Agaisen)
RASSENEUR Diane (GTA)
SCHNEIDER Julie (Service Tourisme du CG 04)


Mot d’accueil de Diane Rasseneur, tour de table

Présentation des actions itinéraires GTA par Manu Danjou


La GTA développe et anime des itinéraires alpins:

  • pour traverser l’arc alpin français, le plus souvent du Léman à la Méditerranée (Route des Grandes Alpes, Via Alpina, Chemins du Soleil)
  • pour représenter un territoire ou/avec une thématique (Routes de la Lavande, Sentinelles des Alpes)
  • pour capter la clientèle itinérante sur les territoires, via les boucles découverte

Dans tous les cas, il est indispensable de répertorier l’offre touristique globale, mais aussi les hébergements, les services (restaurants, épiceries, station service, loueurs ou réparateurs de vélos, etc) et les transports (taxis, trains, bus, etc) pour proposer une offre la plus complète possible afin de faciliter l’organisation du séjour/voyage des clientèles.

>> Pour les Sentinelles des Alpes, le but est de relier le maximum des forts du réseau ensemble via la proposition d’itinéraires routiers (puis pédestres) pour offrir une offre dynamique et variée, inter-départementale, voire transfrontalière.


Présentation du référentiel itinéraire Sentinelles des Alpes
(cf annexe à ce compte-rendu)
Ce référentiel a pour but de poser les grands principes pour la création de nouveaux itinéraires. Ce document a été dans un premier temps envoyé aux membres du comité de pilotage pour première validation. Sa présentation lors des réunions a permis de compléter certains aspects.
Les retours sont pris en compte dans la version jointe à ce compte-rendu.


Présentation du livre Ouest France Sentinelles des Alpes

Le livre Ouest France Sentinelles des Alpe, citadelles et fortifications est paru début juillet 2010 dans la collection « Lieux d’Histoire ». Il a été écrit, pour la partie textes historiques, par Yves Barde.
Le livre Ouest France Sentinelles des Alpe, citadelles et fortifications est paru début juillet 2010 dans la collection « Lieux d’Histoire ». Il a été écrit, pour la partie textes historiques, par Yves Barde.
Pour information, 1000 exemplaires ont été commandés par les différents points de vente et sont mis en rayon. Il est prévu la vente totale d’environ 4000 à 5000 exemplaires pour un ouvrage de ce genre.
La GTA tient à préciser que certains forts présents dans ces itinéraires ne sont effectivement pas dans le réseau Sentinelles des Alpes, mais ont été ajoutés afin de compléter une offre par endroit plus diffuse et afin de donner envie à ces forts d’entrer dans notre réseau. Dominique Vialard souligne par ailleurs la légitimité de la présence de ces forts.

>> Nous vous rappelons qu’un prix préférentiel est accordé par les éditions Ouest France pour l’achat de livres par les membres du réseau Sentinelles des Alpes qui souhaitent vendre des livres dans leur site. Vous pouvez ainsi contacter le service commercial : commercial@edilarge.fr – 02 99 32 58 24, une remise de 30% vous sera attribuée. Le prix public est de 17€90.


Présentation des itinéraires envisagés

Les itinéraires proposés sont ceux présentés dans le livre Ouest France. La GTA souhaite utiliser ces 4 itinéraires réalisés cet été comme base de travail, pour tenter de relier la majorité des forts du réseau. Ces itinéraires travaillés lors de ces réunions sont consultables en ligne sur notre site internet http://www.grande-traversee-alpes.com/je-voyage/de-fort-en-fort.html#top_site
>> Nous vous encourageons à nous communiquer tout élément complémentaire qui pourrait apporter une plus-value à ce travail.

D’une manière globale, il sera important de bien indiquer les temps de parcours, le kilométrage sur routes de montagne étant insuffisant, notamment pour la clientèle nonhabituée à emprunter celles-ci.
Ce sont aux sites d’apporter la valeur ajoutée historique, voire touristique pour créer une offre dynamique sur ces parcours.
Le but de la création des itinéraires Sentinelles des Alpes est d’utiliser ce qui existe déjà en matière d’itinéraires et d’offre touristique notamment


Parcours 1 : Fortifications du Dauphiné et de Savoie (Grésivaudan – Beaufortain - Vanoise - Maurienne)

Remarques diverses :
Il est demandé de ne pas utiliser les autoroutes, pour privilégier les routes secondaires afin de valoriser les territoires traversés. Le choix de l’autoroute avait été fait dans le livre, afin de relier plus vite les forts entre eux pour ne pas « perdre » la thématique des forts. La demande est cependant, logiquement, prise en compte. Ainsi, ce circuit passera par la Chartreuse, puis à Montmélian (citadelle importante). Dominique Vialard évoque aussi l’idée d’intégrer dans le futur les sites de l’Espace Comboire, proche de Grenoble.


Parcours 2 : Entre Maurienne et Briançonnais, découverte franco-italienne (Maurienne – Italie – Briançonnais)

Remarques diverses :
Il est possible de créer une boucle découverte par le fort de Fenestrelle (Italie) : cet itinéraire semble adapté pour la pratique du vélo. Il existe des ruines au col du Galibier, amis elles sont inaccessibles, donc celles-ci ne sont pas exploitables dans le cadre de notre projet. Au col du Granon (au-dessus de Briançon en allant sur Névache), il existe une possibilité de boucle découverte pour découvrir le Fort de l’Olive.


Parcours 3 : Escapade fortifiée aux portes du Queyras et en Ubaye (Guillestrois- Embrunais - Ubaye

Remarques diverses :
Une variante par le Tunnel du Parpaillon pourrait être envisagée. (attention à l’accès cependant). Le passage par Embrun est à noter, la ville a en effet bien mis en valeur son patrimoine fortifié depuis quelques années. Une liaison entre le parcours 2 et 3 peut être faite via le col d’Izoard, avec un intérêt particulier pour Cervières.


Parcours 4 : Le Grand Tour du Mercantour (Ubaye – Mercantour – Italie)

Remarques diverses :
Une variante peut être proposer via le Col de la Bonnette, le col de la Lombarde, Isola et Vinadio, afin de découvrir notamment l’ouvrage de Restefond. La variante par Entrevaux devient l’itinéraire principal et le passage par Valberg devient la variante. Concernant les bus à 1 euro mis en place par le Conseil Général des Alpes Maritimes, il sera important de signaler que la réservation doit se faire parfois à l’avance. Les offices de tourisme locaux connaissent bien le système, ne pas hésiter à renvoyer la clientèle vers eux. Pour information, le GR52a passe devant le fort de l’Agaisen, ainsi que la Via Alpina. Le Massif de l’Authion est à la fois un site de fortifications, mais aussi un site remarquable en terme de paysage naturel. Tous les gros ouvrages des Alpes Maritimes sont un accès routier. Une boucle découverte pourra être faite autour du massif de l’Authion et au col de Tende (pédestre et VTT pour ce dernier).Il existe aussi des forts intéressants autour d’Isola. Julie Schneider demande s’il est envisageable de créer une boucle découverte par Sisteron. C’est un point sur lequel la GTA peut effectivement réfléchir.


Eléments complémentaires / suite des travaux

Le travail réalisé lors de ces réunions sera prochainement mis sur le site internet. Il sera important d’apporter du contenu supplémentaire, notamment en terme culturel et historique. L’offre touristique globale est en général fournie par les offices de tourisme et les comités départementaux du tourisme.

Nous espérons pouvoir mettre les circuits travaillés lors de ces réunions sur les dépliants 2011. Dans le cas où ça ne soit pas possible pour la prochaine édition, un lien sera fait pour renvoyer vers le livre Ouest France ainsi que vers le site internet. Ce sera d’autant plus utile dans un second temps pour le pédestre, compte tenu de l’échelle des cartes qui devra être différente.

Pour information, tous les forts sont géo-référencés. Cependant, n’hésitez pas à nous signaler toute erreur de localisation.

Dans un second temps, des boucles pédestres pourront être travaillées autour de Castillon et de Ste Agnès. Jacques Poncin et Laurent Icardo se proposent pour être nos interlocuteurs relais sur ce sujet.

La GTA entamera par la suite une démarche de politique produit. Dans un premier temps, un recensement des Tours opérateurs spécialistes du tourisme culturel sera effectué pour connaître les produits spécifiques sur les forts qui sont déjà proposés. Laurent Icardo propose déjà des circuits, via son entreprise récemment créée. Les autres structures qui peuvent éventuellement commercialiser des produits Sentinelles des Alpes : le Centre du patrimoine à Nice, Arts et Vie, les agences de guides interprètes, Artambule (agence rando culture à Guillaumes)et Destination Merveille à Tende.

>> N’hésitez pas à nous signalez les différents produits commercialisés dont vous auriez connaissance afin de compléter nos données.


Remarques et questions diverses

D’une manière générale, il sera important de signaler sur l’ensemble des documents de communication que pour des raisons évidentes de sécurité, l’entrée et la visite des forts accessibles à tous est interdite hors de visites organisées.

La clientèle allemande (et des pays de l’Est en général) est particulièrement intéressée par la Ligne Maginot, c’est donc un public à cibler.

Vanessa Portaz demande si nous envisageons de travailler avec des outils comme les applications Smartphone, très en vogue. Il est effectivement prévu en 2011 de réaliser une étude sur ces outils numériques, qui permettra par la suite d’envisager le développement d’un outil de ce genre sur la Route des Grandes Alpes ou les Routes de la Lavande notamment, puis peut-être d’étendre le système aux autres itinéraires. Manu Danjou signale aussi que dans le cadre de notre partenariat avec Ouest France, un projet de cet ordre a déjà été évoqué.

Pour information, la GTA dispose encore d’un stock de dépliants 2010. Selon les besoins, il est possible d’en faire parvenir à nouveau dans vos structures. En 2010, les offices de tourisme situés proches des forts n’ont pas reçu de dépliants. En effet, lors de cette première édition de dépliants Sentinelles des Alpes « nouvelle génération », nous souhaitions dans un premier temps évaluer les demandes des forts et la gestion des stocks avant d’envisager la diffusion en offices de tourisme. De nombreux forts ont cependant servis de relais pour diffuser les dépliants cette année.

Isabelle Osché nous recommande de travailler les fiches inventaire de la DRAC pour enrichir les contenus historiques.

J. Poncin souligne qu’Il ne faut pas avoir une trop grande densité d’éléments à voir, proposés sur les différents itinéraires, sinon les gens seront perdus.

Nathalie Laurent demande s’il est prévu de renouveler l’opération de la Journée Nationale de la Raquette. Il n’est pour le moment pas programmé de poursuivre cette opération en 2011.

Julie Schneider évoque la question de la signalétique sur ces itinéraires. Qu’est-il envisagé ?

Manu Danjou explique que ce sujet est particulier et complexe, traité de manière différente selon chaque département. La signalétique doit bénéficier d’un appui politique fort pour pouvoir espérer être prise en compte. Des travaux ont été tentés sur les Routes de la Lavande, sans grand succès. D’autres possibilités existent :
  • utiliser les relais information service (mais vieillissent mal)
  • Créer une signalétique pour mettre en valeur les adhérents uniquement, via des panneaux indiquant ces derniers (possibilités de groupements d’achats)
Une difficulté supplémentaire consiste dans le fait que ce soit plusieurs itinéraires et non un itinéraire nord sud. A signaler enfin, la bourse d’échanges de dépliants du CRT Riviera, qui aura lieu au printemps prochain, où la matinée est consacrée à la présentation des « produits » présents sur les dépliants. La GTA pourrait y être présente afin de présenter Sentinelles des Alpes.


 Mentions légales          

Fédération Alpyfort©   2002 - 2017