Chercher  
Index de la fortification francaise 1874 - 1914
Index de la fortification francaise 1874 - 1914
iff.fortiff.be
iff.fortiff.be

Accueil

Aquitaine
Basse-Normandie
Bourgogne
Bretagne
Champagne-Ardennes
Corse (la)
Franche-Comté
Haute-Normandie
Ile-de-France
Languedoc-Roussillon
Lorraine
Midi-Pyrénées
Nord-Pas-de-Calais
Pays de la Loire
Picardie (région de)
Poitou-Charentes
Provence-Alpes-Côte d'Azur
   04 Alpes-de-Haute-Provence
      Colmars (place de)
      Entrevaux (place d')
      Saint-Vincent-les-Forts (carte)
      Saint-Vincent-les-Forts (place de)
         Chatelard (batterie du)
         Chaudon (caserne défensive du)
         Chaudon (redoute du)
         Col Bas (batterie du)
         Courtigis (caserne de)
         Dormillouse (batterie de)
         Joubert (fort)
         Pas de la Tour (poste du ravin du)
         Saint-Vincent (fort de)
         Tour (poste du ravin du Pas de la)
      Seyne ou Seyne-les-Alpes (place de)
      Sisteron (place de)
      Tournoux (carte)
      Tournoux (place de)
   05 Hautes-Alpes
   06 Alpes-Maritimes
   13 Bouches-du-Rhône
   83 Var
   84 Vaucluse
Rhône-Alpes
Outremer

Glossaire
Armement
FortifàLire



[c124]          

Chatelard (batterie du) [36]

Place de Saint-Vincent, sud-est de la place, 1883-1885. 1464 m/alt. Située 2500 m en avant (amont) du fort de Saint-Vincent, cette batterie surveillait la vallée de l’Ubaye. Une aire a été aplanie pour recevoir deux traverses-abris encadrées par trois plates-formes doubles. La traverse gauche possédait une pompe à eau au creux d’une niche en façade, pompe puisant l’eau dans un citerneau sous l’abri. Sa large porte en faisait un magasin et une remise à canons. La traverse de droite, avec sa porte étroite et sa petite fenêtre en façade, semble avoir été dévolue au logement. Sur la gauche et en arrière des pas de tir, une petite niche en maçonneries de moellons a peut-être abrité des munitions d’infanterie, mais ceci sous toutes réserves. La batterie est dans un état de conservation remarquable, en ce compris ses reliefs. Le paysage et les vues sur la vallée de l’Ubaye tant vers l’amont que vers l’aval sont superbes. La gauche de la batterie s’appuie sur un à-pic et une crête d’infanterie la protège sur ses arrières. Le détour vaut la peine, et pourquoi pas y tirer, comme nous l’avons fait, le repas du sac ? Le chemin à emprunter se prolonge jusqu’au poste du ravin de la Tour. Totalement libre d’accès (05/2008). Parfois orthographié "Châtelard".

 
 

 Mentions légales      Vos données personnelles          

Comité de sauvegarde du Patrimoine historique du Fort de Hollogne - Luc Malchair - Marco Frijns - Jean-Jacques Moulins - Jean Puelinckx©   2002 - 2014