Chercher  
Index de la fortification francaise 1874 - 1914
Index de la fortification francaise 1874 - 1914
iff.fortiff.be
iff.fortiff.be

Accueil

Aquitaine
Basse-Normandie
Bourgogne
Bretagne
Champagne-Ardennes
Corse (la)
Franche-Comté
Haute-Normandie
Ile-de-France
Languedoc-Roussillon
Lorraine
Midi-Pyrénées
Nord-Pas-de-Calais
Pays de la Loire
Picardie (région de)
Poitou-Charentes
Provence-Alpes-Côte d'Azur
Rhône-Alpes
   01 Ain
   26 Drôme
   38 Isère
   69 Rhône
   73 Savoie
      Albertville (carte)
      Albertville (place d')
      Bourg-Saint-Maurice (carte)
      Bourg-Saint-Maurice (place de)
         Courbaton (batteries du)
         Courbaton (magasin du)
         Desserteaux (baraquement capitaine)
         Deux mille (fort des)
         Leuchelet (batterie du)
         Pain Perdu (ouvrage de la crête de)
         Platte (blockhaus de la)
         Redoute Ruinée (ouvrage de la)
         Roc Noir (batterie du)
         Têtes (batterie des)
         Truc (fort du)
         Vulmix (batterie de)
      Chamousset (carte)
      Chamousset (place de)
      Chamousset-Châteauneuf (position fortifiée de)
      Lanslebourg-Mont-Cenis (place de)
      Modane (carte)
      Modane (place de)
      Saint-Michel-de-Maurienne (place de)
Outremer

Glossaire
Armement
FortifàLire



  [p91]               

Platte (blockhaus de la) [2]

Place de Bourg-Saint-Maurice, NO de la ville, 1892-1894. 2000 m/alt. Localement, on le désigne "fort des deux mille". Ouvrage de surveillance, ce blockhaus aux allures de fort Boyard en réduction (22 x 12 m), est entouré d'une enveloppe comprenant 4 plates-formes d'artillerie, le tout entouré d'un mur défensif. Le blockhaus comprend 3 niveaux + une terrasse sur le toit, et pouvait abriter une garnison d'une centaine d'hommes. Il surveillait la haute Tarentaise et, à en croire les carnets du commandant du fort du Truc en 1901-1902, sa garnison de sûreté n’était commandée que par un sous-officier. Nous relèverons le dispositif particulier de défense de l’entrée du réduit avec meurtrières surmontées d’un petit créneau de pied, à la fois mâchicoulis et assommoir, dispositif doublé au-dessus de la porte. Aujourd'hui, ses plates-formes d’artillerie sont transformées en potagers (06/2006) et c'est un relais apprécié des randonneurs qui peuvent, en saison, y déguster le fromage beaufort que la famille Pichot fabrique sur place. Accessible aisément en voiture.

 
 

 Mentions légales      Vos données personnelles           

Comité de sauvegarde du Patrimoine historique du Fort de Hollogne - Luc Malchair - Marco Frijns - Jean-Jacques Moulins - Jean Puelinckx©   2002 - 2016