Chercher  
Index de la fortification francaise 1874 - 1914
Index de la fortification francaise 1874 - 1914
iff.fortiff.be
iff.fortiff.be

Accueil

Aquitaine
Basse-Normandie
Bourgogne
Bretagne
Champagne-Ardennes
Corse (la)
Franche-Comté
Haute-Normandie
Ile-de-France
Languedoc-Roussillon
Lorraine
Midi-Pyrénées
Nord-Pas-de-Calais
Pays de la Loire
Picardie (région de)
Poitou-Charentes
Provence-Alpes-Côte d'Azur
Rhône-Alpes
   01 Ain
   26 Drôme
   38 Isère
   69 Rhône
   73 Savoie
      Albertville (carte)
      Albertville (place d')
      Bourg-Saint-Maurice (carte)
      Bourg-Saint-Maurice (place de)
         Courbaton (batteries du)
         Courbaton (magasin du)
         Desserteaux (baraquement capitaine)
         Deux mille (fort des)
         Leuchelet (batterie du)
         Pain Perdu (ouvrage de la crête de)
         Platte (blockhaus de la)
         Redoute Ruinée (ouvrage de la)
         Roc Noir (batterie du)
         Têtes (batterie des)
         Truc (fort du)
         Vulmix (batterie de)
      Chamousset (carte)
      Chamousset (place de)
      Chamousset-Châteauneuf (position fortifiée de)
      Lanslebourg-Mont-Cenis (place de)
      Modane (carte)
      Modane (place de)
      Saint-Michel-de-Maurienne (place de)
Outremer

Glossaire
Armement
FortifàLire



[t91]          

Truc (fort du) [2]

Place de Bourg-Saint-Maurice, NO de la ville, 1891-1894. 1551 m/alt. 293 hommes. Domine la batterie de Vulmix. Fort intéressant dont le front de gorge était défendu par un coffre de contrescarpe au S I ; les fronts I-II et II-III l’étaient par une caponnière double et le III-IV par un mur à bahut avec bastionnets aux lignes courbes ; en fait d’authentiques tours. Le coffre du saillant I n’est pas relié au fort. Le pont-levis à bascule en dessous est en très bon état de conservation (06/2006). Les citernes sont aisément accessibles. Le casernement à 2 niveaux donne sur le fossé de gorge. L’essentiel des chambrées est encore doté de ses grabats datant de l’Entre-deux-guerres. En capitale, la boulangerie a conservé quasiment intact son petit four pour 60 rations. Sous le fort, un magasin sous roc a été creusé. Il est accessible par deux escaliers et comprend deux puits de monte-charge, tous deux toujours surmontés de leur treuil. Dans ce magasin sous roc, chose rare, on peut encore observer une niche aux artifices ayant conservé son habillage de bois et de zinc. L'armement prévu était de 6 canons de 155 longs et 2 de 95 mm tandis que la défense des fossés était confiée à de la mousqueterie. Ainsi qu’en témoignent les carnets du lieutenant Antoine VINCENT, commandant du fort durant l’hiver 1901-1902, la garnison (158 R.I.) était logée dans des baraquements (avec double vitrage !) en avant de l’entrée du fort. Ces baraquements, en piètre état, subsistent encore aujourd’hui. Nous y relèverons un beau croquis mural de l’insigne de la 8ème batterie du 164 R.A.P.. Localement appelé "fort des quinze cent". Fort occupé par une société d'animations qui ne s'oppose généralement pas à une visite.

Cité dans :

 
 

 Mentions légales      Vos données personnelles          

Comité de sauvegarde du Patrimoine historique du Fort de Hollogne - Luc Malchair - Marco Frijns - Jean-Jacques Moulins - Jean Puelinckx©   2002 - 2014