Chercher  
Index de la fortification francaise 1874 - 1914
Index de la fortification francaise 1874 - 1914
iff.fortiff.be
iff.fortiff.be

Accueil

Aquitaine
Basse-Normandie
Bourgogne
Bretagne
Champagne-Ardennes
Corse (la)
Franche-Comté
Haute-Normandie
Ile-de-France
Languedoc-Roussillon
Lorraine
Midi-Pyrénées
Nord-Pas-de-Calais
Pays de la Loire
Picardie (région de)
Poitou-Charentes
Provence-Alpes-Côte d'Azur
Rhône-Alpes
   01 Ain
   26 Drôme
   38 Isère
   69 Rhône
   73 Savoie
      Albertville (carte)
      Albertville (place d')
      Bourg-Saint-Maurice (carte)
      Bourg-Saint-Maurice (place de)
      Chamousset (carte)
      Chamousset (place de)
         Aiton (fort d')
         Aiton-Chamousset (position d')
         Boisson (batterie de)
         Crépas (blockhaus et coupure du)
         Foyatiet (batterie de)
         Frais Pertuis (batterie de)
         Frépertuis (batterie de)
         Lasse (batterie de la Tête)
         Montgilbert (fort de)
         Montperché (fort de)
         Noire (batterie de la Tête)
         Plachaux (batterie des)
         Rochebrune (batterie de)
         Rognier (poste de)
         Sainte-Lucie (batterie de)
         Tête Lasse (batterie de la)
         Tête Lasse (groupement de la)
         Tête Lasse (magasin de la)
         Tête Noire (batterie de la)
      Chamousset-Châteauneuf (position fortifiée de)
      Lanslebourg-Mont-Cenis (place de)
      Modane (carte)
      Modane (place de)
      Saint-Michel-de-Maurienne (place de)
Outremer

Glossaire
Armement
FortifàLire



  [c71]               

Chamousset (place de) [3]

Dépt 73 (Savoie). Plus communément nommée position d'Aiton-Chamousset. Située au confluent de l'Isère, en provenance d'Albertville, et de l'Arc, débouchant de la Maurienne, (souvent évoquée comme se situant au confluent de la Maurienne et de la Tarentaise) elle verrouillait ce possible passage pour une armée italienne. Elle comprenait 3 forts, 7 batteries (+ 2 accolées sur les extérieurs du fort de Montgilbert) et 5 blockhaus. Il y eut peu de modernisations. Seuls les postes optiques des forts de Montperché et de Montgilbert seront bétonnés. En 1874, les desseins étaient cependant nettement plus vastes. On prévoyait, à hauteur de Chamousset, une position fortifiée où pourraient se replier les troupes contraintes d’évacuer la position d’Aiton. Voir Chamousset-Châteauneuf.

 Mentions légales      Vos données personnelles           

Comité de sauvegarde du Patrimoine historique du Fort de Hollogne - Luc Malchair - Marco Frijns - Jean-Jacques Moulins - Jean Puelinckx©   2002 - 2016